l’Europe divisée face au nouveau variant

Plusieurs Etats-membres réinstaurent des contrôles aux frontières, y compris pour les citoyens européens déjà vaccinés.

Bruxelles.

Avec la déferlante du variant Omicron, qui devrait rapidement devenir dominante, l’Europe revient aux réflexes de fermeture. Réunis à Bruxelles jeudi, les chefs d’État et gouvernements de l’Union ont tenté de resserrer les rangs, sans trop de succès.

Alors que les Européens cherchent depuis plusieurs semaines à établir une approche coordonnée face au nouveau variant du Covid, ces efforts ont été bousculés par la décision du Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Italie d’imposer des tests PCR pour entrer sur leurs territoires, y compris pour les citoyens européens vaccinés.

«En ordre dispersé»

Un coup dur au certificat vaccinal européen, établi en juillet dernier et qui a permis de retrouver une certaine liberté de circulation dans l’Union. Ce qui exaspère certains dirigeants. «Si les pays recommencent à avancer en ordre dispersé en imposant d’autres règles, nous mettons en danger le certificat», avertit le premier ministre belge, Alexander De Croo. D’autres étaient plus partagés. «Je peux comprendre que…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes