«L’Europe estle dindon de la farce de la mondialisation»

ENTRETIEN – Le géopolitologue vient d’écrire, avec l’historien Jacques Soppelsa, une somme sur les causes qui, selon lui, expliquent le déclassement de l’Occident.

Docteur en histoire contemporaine, chercheur associé au Center of Political and Foreign Affairs, professeur de géopolitique, Alexandre Del Valle compte de nombreux ouvrages à son actif, notamment sur le monde arabo-musulman. Avec Jacques Soppelsa, normalien, docteur d’État, titulaire de l’unique chaire officielle de géopolitique en France, il vient de signer La Mondialisation dangereuse (L’Artilleur). Un ouvrage qui analyse les causes du déclassement de l’Occident, les ressorts de la montée en puissance de la Chine, et qui décrypte les défis éco-énergétiques à venir.

LE FIGARO. – Vous affirmez que le désordre géopolitique actuel était prévisible. Pourquoi?

Alexandre DEL VALLE. – Après la guerre froide, les États-Unis ont cru que la fin de l’Union soviétique scellait la victoire de leur mondialisation anglo-saxonne – «McWorld» -, de leur ordre international et de leur modèle politique. Ils ont abusé de leur puissance, violé l’accord conclu avec la Russie de ne pas élargir l’Otan vers l’Est,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes