L’UE s’attaque à la fortune de Poutine et de Lavrov

ANALYSE – Les actifs que le président russe et son ministre des Affaires étrangères détiennent en Europe sont gelés depuis vendredi.

Après les banques, les hauts responsables militaires et les agents au service de la propagande russe, les Européens et Londres s’en prennent maintenant au portefeuille personnel de Vladimir Poutine. Ils ont gelé vendredi tous les avoirs que le président russe détient dans l’UE et au Royaume-Uni. La sanction est la même pour son très fidèle ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov qui, vendredi encore, présentait l’attaque russe comme une «opération militaire spéciale de démilitarisation et de dénazification de l’Ukraine». Les deux hommes pourront, en revanche, continuer à voyager en Europe. Avant eux, seuls les dictateurs de Biélorussie Alexandre Loukachenko et de Syrie Bachar al-Assad avaient été ainsi visés par l’Europe.

L’éventualité de telles sanctions était dans l’air depuis plusieurs jours. Les ministres des Affaires étrangères européens les ont formellement approuvées vendredi après-midi, en même temps que le deuxième paquet de mesures visant à affaiblir l’économie russe et…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes