Mercedes SL-AMG, plus sportive que GT

NOUVEAUTÉ – Sur les routes à l’été prochain, la septième génération du cabriolet SL symbolise toujours l’alliance de la sportivité et de la technologie.

Le logo AMG n’est pas là par hasard. La prochaine génération de la Mercedes SL, descendante d’une lignée auréolée de nombreux succès, est un pur produit de la division sportive d’Affalterbach. Alors qu’elle en a assuré la conception, cette entité va aussi la produire. Les premiers exemplaires sortiront de la chaîne, où les opérations manuelles sont encore majoritaires, au début de l’année 2022. Les livraisons commenceront autour du mois de mai.

Une architecture 2 + 2

Le nouveau cabriolet SL renoue avec la capote en toile. Mercedes-Benz AG – Global Communications Mercedes-Benz Cars & Vans/http://media.daimler.com

Les lignes du prochain SL (Sport Leicht) renvoient au roadster AMG-GT et font davantage référence à la sportivité qu’au grand tourisme. Même calandre agressive à 14 lamelles verticales, même allure. Pourtant, pas un seul élément du châssis spaceframe en aluminium et de la carrosserie ne provient du roadster AMG. Par rapport à la biplace d’Affalterbach, les formes ont gagné quelques rondeurs. Le SL est surtout allongé de 150 mm afin d’accueillir deux places de dépannage à l’arrière. Mercedes prend soin de préciser qu’elles sont taillées pour des personnes ne dépassant pas 1,50 mètre. Dans ce gabarit de 4,70 mètres, le nouveau SL marque le retour de la capote en toile. Très compacte, elle se plie en Z en 15 secondes, jusqu’à 60 km/h, et contribue à abaisser le centre de gravité et le poids (1 950 kg). On n’achètera pas le SL pour son coffre: sa taille est inférieure à celle d’une citadine. Le volume varie de 213 à 240 litres (capote fermée). Suffisant pour loger deux sacs de golf.

Vitrine technologique

Le nouveau SL repose sur un châssis inédit. Mercedes-Benz AG – Global Communications Mercedes-Benz Cars & Vans/http://media.daimler.com

Le SL n’est pas une Mercedes comme les autres. Il reste une vitrine technologique dans le domaine de la sportivité. C’est ainsi que le nouveau modèle est le premier de l’histoire à intégrer une transmission intégrale de série sur les modèles à moteur V8 et des roues arrière directrices, au profit de l’agilité et de la maniabilité. Ces équipements se combinent avec des essieux multibras et un train de roulement adaptatif AMG Active Ride Control avec contrôle de l’antiroulis actif et des freins en céramique composite AMG pour offrir des sensations de conduite proches d’une voiture de sport.

Au lancement, le SL se décline en deux versions à moteur V8 4 litres turbo essence : SL 55 4Matic + et SL 63 4 Matic+. Le premier dispose d’une puissance de 476 ch, le second de 585 ch. Dans le dernier cas, les performances sont proches d’une supersportive: 0 à 100 km/h en 3,6 secondes, 315 km/h en vitesse de pointe. Ces deux versions sont associées à une boîte AMG Speedshift à double embrayage à 9 rapports. Dans un second temps, Mercedes a prévu de commercialiser une version plus accessible à technologie hybride. Sans doute avec un six-cylindres.

Une grande dalle

L’inclinaison de l’écran tactile peut être réglée électroniquement. Mercedes-Benz AG – Global Communications Mercedes-Benz Cars & Vans/http://media.daimler.com

L’habitacle se plie au nouveau design Mercedes, intégrant la grande dalle tactile centrale de 11,9 pouces de la Mercedes Classe S. Mais le SL va plus loin: l’écran tactile peut être réglé électriquement dans son inclinaison, de 12 degrés à 32 degrés, pour éviter les reflets du soleil quand on roule cheveux au vent. De même, les sièges enveloppants intègrent le chauffage de nuque Airscarf.

Enfin, comme tous les SL, le dernier embarque le meilleur de la technologie de la marque. On trouve ainsi les derniers équipements high-tech en termes d’assistance à la conduite et de systèmes de confort.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes