MZP, le hussard de droite qui défie Orban en Hongrie

RÉCIT – Maire d’une ville moyenne, Péter Marki-Zay a été désigné pour animer la campagne de l’opposition aux législatives de 2022.

Trois lettres, MZP, font trembler le trône du tout-puissant maître de la Hongrie Viktor Orban. Marki-Zay, prénom Péter, doit à sa nouvelle notoriété d’être qualifié par ses initiales depuis qu’il s’est imposé comme le fédérateur de toute l’opposition, laquelle, des socialistes à la droite la plus radicale en passant par les libéraux et les écologistes, peut dorénavant prétendre remporter les législatives d’avril prochain en Hongrie.

La carrière politique de Viktor Orban, chef du gouvernement de Budapest une première fois de 1998 à 2002, avant de revenir aux affaires en écrasant ses contradicteurs depuis 2010, pourrait donc s’interrompre. Au-delà de Budapest, l’éventuelle chute de la figure tutélaire des droites souverainistes en Europe nourrit aussi calculs et espoirs sur tout le Vieux Continent.

Les 11 et 12 novembre dernier, à Bruxelles, MZP a ainsi été reçu par plusieurs commissaires et le président du PPE, le groupe des droites proeuropéennes qui, lassé des dérives extrémistes de Viktor

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes