naissance attendue d’un nouveau mastodonte du champagne

Les vignerons du Centre vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte (CV-CNF) et de la Coopérative régionale des vins de Champagne (C.R.V.C) étaient réunis mercredi 15 décembre en assemblées générales extraordinaires pour se prononcer sur le projet de fusion entre les deux entités. Très largement votée, la fusion sera effective au 31 décembre 2021.

Marque leader en France et troisième opérateur mondial en volume, le Centre vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte a réalisé un chiffre d’affaires de 212 millions d’euros en 2019, et regroupe 5000 vignerons et 72 coopératives. La coopérative avec qui il s’allierait, plus petite avec 55 millions d’euros de ventes, rassemble 723 vignerons et 23 coopératives, et vend notamment sous la marque Champagne Castelnau.

Terroirs & Vignerons de Champagne, un nouveau groupe plein d’ambition 

A lui seul, ce nouveau groupe rassemblera environ 6000 vignerons et près de 3000 hectares répartis sur l’ensemble de l’appellation , soit près de 9% de la surface du vignoble champenois. L’ambition de ce rapprochement n’est donc pas des moindres : devenir l’un des trois opérateurs majeurs de la Champagne. Ainsi, le groupe souhaite représenter une alternative au Négoce en construisant une relation de long-terme avec les sociétaires.

Pour Christophe Juarez, Directeur Général du nouveau Groupe Terroirs & Vignerons de Champagne «l’ambition est de créer un nouvel opérateur coopératif de premier plan au moment précis où la Champagne sort du confinement et retrouve de la croissance».

Forte d’une présence sur toutes les régions d’élaboration du champagne, cette nouvelle organisation récoltant sur tous les terroirs pourra ainsi toucher un très grand nombre de segments de marché, de l’ultra-premium au très accessibles. 

Avec un potentiel de production de 24,5 millions de bouteilles, le groupe entend atteindre la barre des 300 millions d’euros de chiffre d’affaires.

» A LIRE AUSSI : Champagne : Aux enchères, record mondial pour une bouteille de 1874 de la Maison Perrier-Jouët

Une qualité de champagne préservée

Pour assurer la qualité des champagnes, le groupe entend unir les savoir-faire de chaque entité pour former une seule et même famille tout en conservant les identités de chaque Maison. Les Chefs de Caves des différentes Maisons s’attacheront à conserver positionnement de «luxe accessible» de Nicolas Feuillatte et à construire le positionnement de Castelnau. La Maison Abelé 1757, récemment acquise, a également été intégrée à la réflexion. Même si «elle préserve son statut particulier de Négociant au sein du groupe» précise Christophe Juarez. «Elle restera gérée indépendamment, avec sa mission de pépite de luxe artisanal et un statut de négociant, son réseau de livreurs, sa vocation ultra Premium et un Chef de Caves attitré» conclut-t’il.

Pas de doute, l’union de ces deux poids lourds du monde de la coopération vinicole frappe fort sur le marché du champagne.

La rédaction vous conseille : 
» Notre palmarès des 10 meilleurs champagnes bruts de prestige
» Pourquoi le champagne se porte (de nouveau) bien
» Palmarès des plus gros consommateurs de champagne dans le monde en 2020

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes