Noirmoutier: et vogue la Marine!

CRITIQUE GASTRONOMIQUE – Le chef 2 étoiles Alexandre Couillon a atteint une maturité impressionnante. Aussi doué avec les poissons qu’avec son potager, il délivre sur le port de l’Herbaudière une cuisine bluffante.

On reconnaît les plus grands chefs à leur capacité à surprendre sans renoncer à leur style mais en le poussant toujours davantage vers sa plus limpide expression. À se libérer des «plats signatures» qui prennent leur imagination en otage et enferment leurs convives dans un parcours fléché – lequel, forcément, finit par lasser et le chef et les gourmands. À comprendre leur terroir pour en livrer une interprétation dont l’évidence force l’admiration.

Alexandre Couillon fait partie du club, noté 19/20 par Gault&Millau, titulaire de 2 étoiles Michelin. La maison qu’il tient à Noirmoutier avec son épouse Céline, sur le port de l’Herbaudière, vaut le long voyage qui vous a conduit là, face à l’océan. Vous ne pouvez pas aller plus loin, sauf à partir pour l’Amérique: restez.

Surprendre, donc. Le dîner du 23 mars, proche de la perfection, renfermait notamment un plat d’anthologie, sobrement intitulé: «Le turbot, tige & feuille de blette ligotées, un jus de têtes». Comme Alexandre Couillon officie…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes