Odessa, perle méridionale russophone, retient son souffle face aux navires ennemis

REPORTAGE – Sur les rives de la mer Noire, l’heure n’est plus au doute depuis qu’une dizaine de navires ennemis sont apparus au loin et que des drones sillonnent le ciel, régulièrement pris pour cible par la défense antiaérienne ukrainienne.

Envoyé spécial à Odessa

Vladimir Poutine osera-t-il? Les habitants d’Odessa, traditionnellement très attachés à la Russie et si fiers de ce sens de l’humour que rien ne semble pouvoir entamer, ont d’abord eu du mal à y croire. Imaginer que le maître du Kremlin songe à bombarder leur ville, naguère perle de l’empire et lieu de villégiature longtemps si prisé de ses compatriotes, semblait tellement absurde… Mais sur les rives de la mer Noire, l’heure n’est plus au doute depuis qu’une dizaine de navires ennemis sont apparus au loin et que des drones sillonnent le ciel, régulièrement pris pour cible par la défense antiaérienne ukrainienne. Le maire, Gennadiy Trukhanov, jadis soupçonné d’entretenir des liens privilégiés avec Moscou, juge un assaut inéluctable et promet de lutter pied à pied. «Parce qu’Odessa est connue dans le monde entier, on pourrait imaginer que Poutine va choisir de l’assiéger pour éviter d’avoir à la détruire, explique ce solide gaillard au crâne rasé et au regard fatigué…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes