Ophélie Mulolo au Mondial de Dubaï (Namur)

La délégation belge avec Ophélie Mulolo (au second rang) au départ de Zaventem samedi dernier.

La jeune Namuroise dispute le championnat du monde senior dès ce mardi matin dans la catégorie des +68 kgs.

La Namuroise Ophélie Mulolo (21 ans, 34e mondiale) vit le point d’orgue de sa saison cette semaine aux Émirats arabes unis lors du championnat du monde seniors de Dubaï. Elle entrera en lice ce mardi matin dans les éliminatoires de sa catégorie (+68 kgs). Forte d’une certaine expérience internationale ces derniers mois chez les seniors – tout au long de tournois internationaux et dans une tentative de se qualifier pour les JO de Tokyo – la jeune Belge est sereine avant ce championnat.

À la citadelle de Namur

Cette étudiante en marketing termine en effet son bachelier ce qui lui a permis de mieux se préparer, dans une année compliquée pour les compétiteurs freinés par la crise sanitaire.

« Je suis arrivée dimanche très tôt le matin avec l’équipe nationale, on a donc eu le temps de se reposer avant de faire toutes les formalités ce lundi comme les pesées etc. Ma catégorie est la seconde en lice ce mardi dès 10h45, explique la sociétaire du Simba Team. En ce qui concerne ma préparation j’ai eu la chance de faire deux compétitions en septembre. C’était bien de pouvoir se remettre dans le bain car généralement durant la pause estivale nous n’avons pas de compétition. J’ai pu reprendre en Égypte et ensuite à Moscou, ça m’a permis de me remettre assez bien « dedans » depuis les derniers championnats d’Europe en mai. Ensuite au club avec mon père (NDLR: Jeannot, son coach personnel au club), on a un peu retravaillé la tactique et le côté technique tout en s’entraînant à l’extérieur, notamment en allant faire du cardio et de la résistance à la citadelle de Namur. C’est souvent la même préparation même si je n’ai pas eu trop l’occasion de faire des stages internationaux à l’étranger, hormis une journée à Bruxelles et une autre dans un stage d’échange de l’équipe nationale avec l’équipe de France. »

54 pays

Quant aux objectifs de la Namuroise, on sait qu’ils restent à la fois ambitieux mais aussi prudents pour une jeune compétitrice capable de tout face au gratin mondial, beaucoup plus expérimenté. « Ils restent identiques: aller le plus loin et le plus haut possible, même si ça n’a rien d’original. Je suis venue à Dubaï pour appliquer mon karaté, voir où ça me mène en faisant de mon mieux et en espérant que ça paie. »

Verdict dès ce mardi matin pour les premiers combats éliminatoires. Les repêchages auront lieu jeudi, les finales samedi. 54 pays sont représentés par une athlète dans cette catégorie. Le tirage au sort a lieu ce lundi soir.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes