Paris dans l’œil de… Camille Chamoux

Dans son nouveau seul-en-scène baptisé Le Temps de vivre, l’humoriste s’interroge sur cette notion indéfinie, étudiée depuis la nuit des… temps.

À la question «Avec qui devons-nous nous réconcilier pour être heureux dans la vie?», Camille Chamoux répond: «Avec le temps, va», comme dirait Ferré. Dans son nouveau seul-en-scène baptisé Le Temps de vivre, l’humoriste s’interroge sur cette notion indéfinie, étudiée depuis la nuit des… temps. Pour appuyer ses profondes réflexions, elle cite Proust, Georges Moustaki et même Épicure. Celle qui a fêté ses 44 ans en septembre raisonne sur la vieillesse, par son prisme et par celui de ses parents, ceux qui l’ont fait naître sous Giscard…

Ce spectacle, imaginé avec sa complice Camille Cottin et mis en scène par Vincent Dedienne, Camille Chamoux le présente chaque soir sur les planches du Théâtre du Petit Saint-Martin (10). Et, coïncidence ou non, la jeune femme est ici en terrain conquis: elle y a joué Née sous Giscard en 2012, et son Esprit de contradiction cinq ans plus tard. Surtout, depuis quelques années, la Parisienne habite juste à côté. Fidèle à l’axiome de son nouveau seul-en-scène,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 43% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes