parler avec les talibans, est-ce les reconnaître?

VU D’AILLEURS – Des représentants de l’Union européenne ont discuté avec des talibans, à Doha. Les diplomates se défendent de reconnaître le gouvernement des islamistes. Deux experts débattent.

Par Pauline Hofmann (Le Soir)

Est-il possible de discuter avec un gouvernement qui brime les femmes et bafoue leurs droits ? Un envoyé spécial de l’Union européenne pour l’Afghanistan, ainsi que des représentants américains, ont rencontré mardi des diplomates talibans à Doha, au Qatar. « Il s’agit d’un échange informel de niveau technique », précise Nabila Massrali, porte-parole du Service européen d’action extérieure. « Cela ne constitue pas une reconnaissance du “gouvernement par intérim”. »

Depuis la chute du précédent régime afghan mi-août, les chancelleries des pays européens, ainsi que le Haut-représentant de l’UE Josep Borrell, ont dit leur réticence à reconnaître les talibans comme représentant légitime du peuple afghan. « Nous devons entrer en contact avec les autorités de Kaboul, quelles qu’elles soient. Les talibans ont gagné la guerre, nous devrons donc discuter avec eux », admettait dès la mi-août le Haut-représentant. « La situation humanitaire et socio-économique en Afghanistan

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes