passe d’arme entre des dirigeants de l’UE sur Twitter

Le ton est monté jeudi entre le Slovène Janez Jansa et le Néerlandais Mark Rutte. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a été contraint d’intervenir.

Correspondante à Bruxelles

«Les Membres du Parlement européen doivent pouvoir faire leur travail sans aucune forme de pression. Le respect mutuel entre les institutions de l’UE et au sein du Conseil européen est la seule voie à suivre». C’est par ce message tardif posté sur Twitter que le président du Conseil européen, Charles Michel, a tenté jeudi soir de faire revenir à la raison le premier ministre slovène, Janez Jansa, après une série de tweets au vitriol.

Alors que la Slovénie préside actuellement le Conseil de l’UE, Janez Jansa s’est emporté sur le réseau social contre une délégation de députés européens en déplacement dans son pays pour examiner les questions d’état de droit, notamment la liberté des médias. L’homme est un adepte des tweets en rafale, comme l’était Donald Trump, auquel il avait d’ailleurs apporté son soutien l’an dernier.

Reprenant une rhétorique antisémite et d’extrême droite, Jansa a d’abord accusé dans un message – par la suite supprimé – cette délégation, que préside

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes