Pleins feux sur la verrerie à Écouen

Le château d’Écouen, Musée national de la Renaissance, accueille une exposition composée de rares trésors de la période qui mettent en lumière le savoir-faire des maîtres verriers italiens.

Dès la fin du XVe siècle, ils ornaient les tables de toutes les cours d’Europe. Gobelets, vases, verres à pied, salières, plats, pots, aiguières, bouteilles, vaissellerie de prestige encore entière ou simples fragments mis au jour lors de fouilles archéologiques: ces rares trésors de la Renaissance conservés dans les collections publiques françaises (pas plus d’un millier de telles pièces subsistent dans le monde) sont réunis à deux pas de Paris, au château d’Écouen, musée national dédié à la période.

Au total, ces 63 verres émaillés livrent par l’exemple les résultats d’une enquête scientifique portant sur la première production à Venise et sur sa rapide concurrence en Europe. Traditionnellement, Murano ne travaille que 9 mois sur 12. Aux jours les plus chauds, les ouvriers ont toujours pris des vacances. Vers 1450, ils en profitaient pour aller monnayer leur savoir-faire à l’extérieur, faisant parfois fuiter les secrets de fabrication de ces produits d’un luxe inédit.

Pour dater et localiser…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 36% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes