Plus de 10 millions versés aux cabinets de consultance pour gérer la crise covid

VU D’AILLEURS – Deloitte, McKinsey, Roland Berger, EY, les différents gouvernements du pays ont dû faire appel en urgence à de grands cabinets pour les aider dans la gestion opérationnelle de la pandémie. Le Soir a reconstitué leur rôle… et leur coût (que certains ont un peu de mal à digérer).

Par Xavier Counasse et Maxime Biermé (Le Soir)

C’est à la lecture de Juste un passage au JT, le livre de Marius Gilbert, que l’idée de ce dossier a germé. Au détour d’un paragraphe, l’épidémiologiste lance un petit tacle envers les cabinets de consultance, appelés en renfort à plusieurs reprises par l’État durant la crise. « On peut s’interroger sur ce recours au secteur privé dont les activités, contrairement aux experts, seront rémunérées à des tarifs qui laissent les académiques un peu songeurs », écrit Gilbert, visant le cabinet McKinsey qui a accompagné le groupe en charge de planifier le déconfinement (GEES), dont il était membre. « N’y avait-il pas dans les institutions publiques, comme le Bureau du Plan par exemple, des professionnels expérimentés qui auraient pu jouer un rôle analogue ? », conclut l’actuel vice-recteur de l’ULB.

Si certains experts, conseillers scientifiques du gouvernement, ont été fortement médiatisés depuis le début de la pandémie, force est de constater

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes