Pour Jean-Marie Le Pen, sa fille Marine «peut» et «doit gagner»

Au lendemain de la qualification de sa fille Marine pour le second tour de la présidentielle, Jean-Marie Le Pen s’est exprimé vantant le «changement» que propose la candidate RN, face à «la continuité du déclin» du candidat Macron.

Au lendemain du premier tour, qui a qualifié Emmanuel Macron et Marine Le Pen, comme en 2017, Jean-Marie Le Pen considère que sa fille Marine «peut gagner, mais elle le doit pour l’avenir de la France et le bonheur des Français».

S’exprimant depuis son domicile à Montretout, l’ancien président du Front national estime que la candidate Marine Le Pen «s’est hissée au premier tout d’une façon indiscutable à la tête de l’opposition à Macron». «Tous les Français qui rejettent le président de la République et sa politique qu’il entend continuer au cours d’un deuxième mandat voteront pour Marine Le Pen», assure-t-il sur BFM TV. Il «pense» que la mobilisation sera plus ample le 24 avril. «Dimanche était le premier jour de beau temps, il y a un certain nombre de gens qui ont pensé qu’ils règleraient leurs comptes politiques au deuxième tour», analyse-t-il, appelant les Français à la mobilisation «pour décider de l’avenir de la France». «Ce n’est pas un grand effort quand même», souligne le patriarche.

La suite après cette publicité

Zemmour « a eu la délicatesse et le cran de se désister en faveur de Marine Le Pen « 

Pour Jean-Marie Le Pen, l’élection de sa fille représentera «un changement», tandis que la réélection d’Emmanuel Macron sera, selon lui , «la continuité du déclin».

La suite après cette publicité

Quant à sa petite-fille, Marion Maréchal, qui a rejoint la campagne d’Eric Zemmour, campagne qui s’est terminé autour de 7% des suffrages, Jean-Marie Le Pen est indulgent. «Zemmour avait défendu un programme courageux, dit-il à propos du candidat Reconquête!. Il a obtenu un résultat non négligeable. Il a eu aussi la délicatesse et le cran de se désister en faveur de Marine Le Pen et je pense que ce désistement l’assure de la victoire au deuxième tour entre autre». Et d’ajouter : «Je pense qu’il y a d’autres gens qui ont voté pour d’autres candidats et qui se rapprocheront de la candidate qui est la seule alternative à la politique de Macron».

Dans une récente interview, Marine Le Pen s’était montré aussi indulgente vis-à-vis de sa nièce, qu’elle a élevé. «Je ne sais pas quelle est la part de politique et la part de personnel. Ce n’est pas facile d’être la nièce de Marine, la petite-fille de Jean-Marie et d’avoir fait de la politique. Je le comprends, disait-elle dans les colonnes de « Closer ». Mais quelle est la part de conviction politique et le besoin de voler de ses propres ailes?». Elle disait n’avoir plus «aucun contact avec Marion», mais ajoutait-elle «ça ne veut pas dire que je n’en aurai plus». «Dans notre famille, rien n’est jamais définitif. Les liens familiaux sont trop importants».

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

Lire aussi : Son père, sa nièce Marion Maréchal…Marine Le Pen évoque ses liens familiaux

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes