Pour «Juju» Denormandie c’est la famille d’abord

Facebook

Email

Whatsapp

Twitter

Mariana Grépinet

26/05/2022 à 01:55, Mis à jour le 26/05/2022 à 01:50

Un ancienneté pressenti pour Matignon, le ministre de l’Agriculture a décliné toutes les offres du chef de l’État et a décidé de se retirer de la vie politique. Au moins pendant un ancienneté.

Ce vendredi 20 mai en fin de journée, au moment où il achève son discours de passation quelques pouvoirs avec Marc Fesneau, son successeur , les drapeaux français et européen situés derrière lui s’envolent. Julien Denormandie se précipite pour les relever et plaisante : « Manifestement la République ne veut pas que je parte ! » Emmanuel Macron a tout essayé pour retenir son ministre de l’Agriculture, qui fut son directeur de cabinet adjoint à Bercy de 2014 à 2016 . Il lui a proposé le poste de son choix au gouvernement, y compris à l’Économie, et un titre de ministre d’État. En vain. Julien Denormandie avait pris sa décision depuis plusieurs semaines et décidé, après dix années de travail intense (en cabinet ministériel puis au gouvernement), de raccrocher. « C’est le choix du cœur : j’ai trop manqué à ma famille et elle m’a trop manqué, écrit-il dans un message sur Twitter. C’est désormais à elle que je veux consacrer l’essentiel de mon énergie. »

Publicité

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes