pourquoi autant de généraux russes sont-ils morts ?

DÉCRYPTAGE – Près d’un quart des généraux russes aurait été tué depuis le début de l’invasion russe, selon l’Ukraine. Seulement deux morts parmi les six annoncées par Kiev ont été confirmées par Moscou.

Depuis le début de l’«opération militaire spéciale» en Ukraine, la Russie subit de lourdes pertes, humaines comme matérielles. Les chiffres restent invérifiables mais leur ampleur atteint des proportions considérables, symbolisées par la mort de nombreux généraux.

La semaine passée, l’Ukraine a affirmé avoir tué le commandant de la 49e armée du district sud de la Russie, le général Iakov Rezantsev. Cette disparition porterait à cinq le nombre de généraux morts en guerre depuis le 24 février, auquel s’ajoute la disparation d’un amiral. Le taux de mortalité chez les officiers russes de haut rang est donc très élevé. Le conseiller du président ukrainien, Mykhaïlo Podoliak, l’a d’ailleurs qualifié d’«extraordinaire», l’imputant à «l’impréparation totale» de l’armée de Moscou ajoutant que «des dizaines d’officiers de rang intermédiaire (lieutenants, capitaines, NDLR) ont été tuées».

Si le chiffre était confirmé, il signifierait que les troupes de Vladimir Poutine ont perdu plus d’un quart de leurs…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes