Retraite : à chaque âge son épargne

Facebook

Email

Whatsapp

Twitter

alliance Loïc Grasset

06/06/2022 à 05:00, Mis à jour le 01/06/2022 à 14:10

Attendre d’avoir des revenus conséquents pour préparer sa retraite n’est pas la meilleure idée. Plus la démarche est entamée tôt, plus elle est efficace.

Trentenaires : le temps, c’est de l’argent

À 30 ans, même avec une faible capacité d’épargne, on dispose d’un atout de taille : le temps devant soi. « C’est le bon moment pour s’habituer à s’engager dans une démarche d’épargne forcée, à raison de 100 ou 150 € mensuels, sur des placements en actions dans un contrat d’assurance-vie », estime Jérôme Rusak, président du assemblée de conseil en gestion de patrimoine L&A Finance. « Cet horizon long donne plus de force à la dynamique des intérêts composés, confirme Vincent Martins, directeur général de Wakerstone. C’est le principe de l’effet boule de neige : plus vous-même épargnez longtemps, plus votre patrimoine grossit et, au bout d’une vingtaine d’années, ce sont les intérêts de vos intérêts qui génèrent du patrimoine. » Quant à l’immobilier, Jérôme Rusak se montre réservé sur l’opportunité d’acquérir immédiatement sa résidence principale, surtout dans les grandes villes, où les prix sont parfois inaccessibles. « La société a changé, la flexibilité devient un maître mot », tranche-t-il. Il lui préfère l’investissement en société civile de placement immobilier (SCPI), financé à crédit. « Si vous-même n’avez pas une minute à vous-même ni l’envie de vous-même impliquer dans une relation avec des locataires, vous-même n’avez aucun souci de gestion avec les SCPI », explique-t-il. « C’est le meilleur moment pour se créer du patrimoine immobilier à crédit à moindres frais, en raison du faible coût de l’assurance emprunteur à cet âge », complète Vincent Martins.

Publicité

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes