Rifaat el-Assad, condamné en France, rentre en Syrie

Bachar el-Assad a autorisé son oncle à revenir à Damas, après trente-sept ans d’exil. Sans argent, l’ancien vice-président n’est pas menaçant.

Après trente-sept ans d’exil passés entre Paris, Londres et Marbella en Espagne, Rifaat el-Assad refait, à son tour, le chemin de Damas. L’oncle de Bachar el-Assad, que son père Hafez, avait expulsé en 1984 parce qu’il voulait lui prendre le pouvoir, est rentré jeudi dernier en Syrie.

Le come-back de celui qui s’était lancé dans la révolution contre Bachar peu après 2011 intervient un mois après la confirmation par la justice française de sa condamnation à quatre ans d’emprisonnement pour s’être frauduleusement constitué dans l’Hexagone un patrimoine estimé à 90 millions d’euros. L’ancien vice-président syrien a été reconnu coupable de blanchiment en bande organisée, et de détournement de fonds publics syriens, entre 1996 et 2016. L’ensemble de ses biens en France et en Espagne a été confisqué.

«Rifaat est rentré fauché en Syrie», confie son avocat, Élie Hatem. «Son retour s’est fait sans négociation avec le pouvoir syrien», nous a déclaré depuis Damas, Somar, un de ses fils, rentré avec

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes