Toyota bZ4X, premier de cordée

NOUVEAUTÉ – Le géant japonais investit enfin le marché du véhicule électrique avec ce SUV compact. Il inaugure la marque Toyota bZ.

Pionnier de la technologie hybride avec la Prius, le géant Toyota n’aura pas précipité les choses pour investir le marché du véhicule 100 % électrique. Au regard de la postérité, la technologie à hydrogène a même devancé l’électrique. Alors que la transition écologique s’accélère et que la trajectoire de réduction des émissions de CO2 s’est durcie, le constructeur ne pouvait plus rester à l’écart de ce marché qui progresse à grande vitesse. En France, sur les dix premiers mois de l’année 2021, il s’est immatriculé 122 518 véhicules 100 % électrique, contre 113 353 modèles hybrides rechargeables. Annoncé l’an dernier, le programme électrique de Toyotapasse par la naissance d’une nouvelle marque dénommée bZ, pour «beyond Zero».

Un centre de gravité abaissé

Toyota

Le premier véhicule de cette nouvelle famille zéro émission est un SUV du gabarit du Rav4. L’allure du bZ4X – quelle drôle d’appellation – évoque d’ailleurs le SUV compact du constructeur mais ses formes fuselées, notamment son nez pointu que les designers ont baptisé «tête de marteau», nous propulsent dans le monde de demain. Imaginés comme une tâche, les passages de roue noirs qui s’étendent sur les ailes et recouvrent les projecteurs constituent la principale originalité de cette silhouette. Le bZ4X inaugure une nouvelle plateforme développée en coopération pour les véhicules électriques. Elle loge les batteries sous le plancher et permet de réduire les porte-à-faux et d’abaisser le pavillon de 85 mm par rapport au Rav4, au profit du centre de gravité. Dans le même temps, l’empattement a été allongé de 160 mm par rapport au SUV hybride, au profit de l’habitabilité.

La casquette d’instrumentation de sept pouces de la Toyota bZ4X. Toyota

L’ambiance intérieure s’inspire nettement de ce que l’on peut trouver ça et là avec une grande dalle centrale dans la continuité du tunnel central. La principale originalité provient de la casquette d’instruments de sept pouces, face au conducteur.

Deux versions figurent au programme. L’entrée de gamme est propulsée par un moteur électrique de 204 ch installé à l’avant et permettant d’atteindre les 100 km/h en 8,4 secondes. Des performances similaires à la VW ID.4. Une version 4 roues motrices de 217 ch est également programmée. Avec la batterie de 71,4 kWh, Toyota annonce une autonomie de 450 km. Sur une borne rapide de 150 kW, on devait pouvoir récupérer 80 % de l’autonomie en 30 minutes. Pour la première fois chez Toyota, la batterie est refroidie par eau. La bZ4X sera aussi le premier modèle de la marque à étrenner une direction à commande électrique. Elle pourra aussi embarquer en option des panneaux solaires sur le toit pour recharger la batterie. Selon les calculs du constructeur, ce toit peut produire suffisamment d’énergie au cours d’une année pour parcourir 1 800 km. Ce véhicule sera commercialisé au cours du premier semestre 2022.

Toyota

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes