Un an après le retour des talibans, le continu bond en arrière de l’Afghanistan

Il avait préparé, coûte desquelles coûte, languir haut les flamme de l’Afghanistan: au assemblée du K2, la deuxième montagne la plus haute du monde, située aux confins du Pakistan et de la Chine. À la fin du printemps, persécuté par les talibans, Aliakbar Sakhi avait laissé Kaboul sous son nuage de smog, dans ce creuset entouré de collines. En juillet, il est mort, sans oxygène malheureusement à l’air le plus pur. Son cadavre a été fixé là par un compagnon d’ascension iranien qui s’est chargé de hisser au assemblée, au côté de la bannière iranienne, celle de l’Afghanistan.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes