Un engagement environnemental fort pour des vins d’exception

Le domaine, c’est également 16 hectares de Premiers Crus, parmi lesquels Vaulorent. Fourchaume, Montmains, Montée de Tonerre, Les Lys, Mont de Milieu.
Directeur et maître de chai depuis 1998, Didier Séguier met en œuvre avec son équipe tous les moyens pour pérenniser ce domaine hors du commun.

Des sols pluriels pour des vins complexes aux arômes intenses

En comparaison du reste de la Bourgogne, le vignoble du chablisien bénéficie d’une localisation et d’un terroir unique. Situé au nord de la Bourgogne, à la frontière de la Champagne, la spécificité des vins de Chablis réside dans son sol et sous-sol unique datant du Kimméridgien. Il est constitué principalement de marnes et de calcaires argileux, riche en minéraux et en fossiles d’huîtres. Ce substrat rocheux idéal pour la vigne est unique au monde et confère aux vins de Chablis leur caractère minéral et leur immense fraîcheur.

Depuis le millésime 1998, Didier Séguier et son équipe ont apporté leur vision du respect des terroirs, mais aussi de nouvelles méthodes de travail : vendanges manuelles, tri sélectif, élevage sous-bois parcimonieux. L’utilisation de fûts neufs a été supprimée pour ne plus masquer les subtiles variations des terroirs chablisiens. Ces précautions permettent d’obtenir des vins riches qui conservent leur typicité. La révélation des nuances permet la quintessence des vins de Chablis. Cette magie s’opère en cave où le maître de chai devient chef d’orchestre et guide les vins selon les exigences de qualité et d’élégance fixées par le domaine.

Le domaine William Fèvre offre des vins aux saveurs gustatives exceptionnelles. Sous la robe d’or blanc s’exprime toute la subtilité de ses vins. Les saveurs de fruits frais, de fleurs blanches, d’agrumes et de notes minérales offrent une extraordinaire mosaïque des vins de Chablis. Une seule gorgée suffit à interpeller les sens, à restituer le goût fuselé de la terre et à capturer toute la pureté aromatique de ces grands terroirs de Bourgogne.
 

William Fèvre : Un engagement environnemental fort pour des vins d’exception William Fèvre

Un engagement environnemental fort

En 2015, William Fèvre obtient le niveau 3 de la certification Haute Valeur Environnementale, soit le plus haut niveau du dispositif de certification environnementale et devient le 1er domaine chablisien à l’obtenir.  Cette reconnaissance ne s’est pas acquise sans effort et dévotion. Voilà plus de 20 ans que Didier Séguier et sa notion de l’engagement se traduisent par la « volonté d’un retour à l’essentiel et aux choses plus naturelles ».

« Il faut voir la viticulture comme du jardinage » soutient le Directeur du Domaine William Fèvre. La mécanisation et la robotisation y sont limitées. Aujourd’hui, les moyens techniques employés servent spécifiquement à la géolocalisation ou à la traçabilité du vin.

La prochaine étape du domaine William Fèvre consiste en la conversion de la totalité du Domaine aux pratiques culturales biologiques. Cette certification est prévue pour 2026.

Une biodiversité protégée

Pour préserver l’écosystème et la biodiversité du Domaine, l’équipe de William Fèvre a créé en 2014 un verger composé de 35 arbres fruitiers et d’arbres isolés, dans l’optique d’éviter la monoculture viticole. Offrir une place de choix aux animaux consent à redonner vie aux terroirs et garantir une biodiversité plus éclatante. C’est pourquoi depuis cette même année, des actions sont menées pour favoriser le retour de la faune et la flore :
– Installation de ruches pour activer la pollinisation en vue d’une biodiversité plus variée,
– Mise en place de poulaillers, de nichoirs à oiseaux et d’abris à chauve-souris dans le but de remuer le sol et manger les insectes nuisibles,
– Lancement d’un élevage d’ovins, d’équidés et de caprins qui permettent le développement d’un éco-pâturage.

La réintroduction de nouvelles espèces dynamise un écosystème disparu, la faute à la mécanisation et aux produits chimiques autrefois utilisés. « Ramener la vie pour ramener un équilibre », telle est l’ambition de Didier Séguier

Le Domaine William Fèvre s’appuie également sur la biodynamie. Ce courant d’agriculture aspire à créer du lien entre le sol, la plante et le monde animal, à restaurer l’unité des écosystèmes et à s’appuyer sur le calendrier lunaire. Ce choix couplé à la lutte biologique du domaine a permis d’agir sur « un retour à plus d’identité, plus de terroir, plus de fraîcheur dans les vins ».

Avec un engagement humain sur le travail des sols et le respect de la biodiversité, le Domaine William Fèvre met tout en œuvre pour exprimer les plus subtiles variations des climats de Chablis et offrir des vins donnant à chacun, amateurs, initiés ou jeunes épicuriens, l’occasion de vivre une expérience où pureté et minéralité sont les maîtres mots.

Contenu conçu et proposé par
Hebdo du Vin.
La rédaction du Figaro n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes