Un milliardaire rêve d’ériger le plus grand dortoir universitaire du monde… sans fenêtres

L’université de Santa Barbara, dans le sud de la Californie, a déjà donné son feu vert à ce projet de résidence étudiante.

Le dortoir le plus grand du monde, capable d’héberger 4.500 étudiants sur 156.000 m² et 11 étages, dans des petites chambres individuelles dépourvues de fenêtres –et donc d’accès à la lumière, à l’air ou à une vue sur l’extérieur… Bienvenue au Munger Hall, le nouveau projet de résidence universitaire que le campus de Santa Barbara, dans le sud de la Californie, compte édifier et ouvrir à l’automne 2025. Ce projet, que beaucoup auraient cru impensable dans un monde post-Covid, est tout droit sorti de l’imagination de Charles Munger, un milliardaire de 97 ans qui se pique d’architecture à ses heures perdues, sans avoir la moindre formation. Après avoir mis 200 millions de dollars de sa poche sur un budget de 1,5 milliard, le généreux donateur a exigé que la résidence soit réalisée selon ses plans.

Le projet a été qualifié de «sensationnel», «inspiré et révolutionnaire» par l’université de Santa Barbara, qui voit là une aubaine de résorber à bon prix un déficit de logements en résidence étudiante

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes