un Pineau d’Aunis et le crumble de canard d’Hélène Darroze

Le vin : Domaine de Bellivière – Rouge-Gorge 2018

Côteaux-du-Loir
Prix : 22€

A l’origine, simple ferme réhabilitée, le Domaine de Bellivière exploite aujourd’hui 20 hectares de vignes en biodynamie, le long des rives du Loir et de ses affluents. Ensemble, Eric et Christine Nicolas font renaître le potentiel exceptionnel du terroir Sarthois, qui fût injustement tombé en désuétude. Accompagnés de leur fils, ils remettent au goût du jour le très ancien cépage Pineau d’Aunis avec la cuvée Rouge-Gorge. Mélodieuse, vibrante de petites baies rouges, cette cuvée arbore un formidable juteux galbé d’épices et une bouche fraîche et dispose s’apprêtant à célébrer la gourmandise du canard. Un seul moyen pour se délivrer de cette délicieuse tentation, y céder sur le champ.

Disponible en ligne sur belliviere.com

La recette : Crumble de canard d’Hélène Darroze

Hélène Darroze, cheffe libre penseuse éclaire aujourd’hui le monde de la gastronomie de 5 étoiles, entre Paris et Londres. Et pourtant, son parcours ne la prédisposait nullement à un destin derrière les fourneaux ! Bien qu’elle ait toujours aimé cuisiner, Hélène suit des études de commerce. Puis, le destin la conduit sur le chemin d’Alain Ducasse, où elle est prise en stage. Prévu à l’origine dans les bureaux du restaurant Louis XV à Monaco, elle se retrouve finalement dans les cuisines, où elle découvrira son métier et bien plus, sa passion. Depuis toujours, Hélène s’applique à faire une cuisine de goût, loin d’elle l’idée de surfer sur les «tendances» de cuisine moderne, la cheffe reste authentique, car pour elle, cuisiner est avant tout un moyen de rendre les gens heureux. Et cette recette de crumble de canard en fera plus d’un. Une gourmandise à point nommé pour affronter les frimas de l’hiver.

Retrouvez ici les ingrédients à mettre dans votre cabas et l’intégralité de la recette Crumble de canard d’Hélène Darroze 

En dessert, pour finir son verre : Couronne moelleuse aux canneberges et au sucre

Et alors que ce Rouge-Gorge semblait nous avoir chanté toutes ses gammes, il s’écoule désormais sur des notes acidulées se fondant avec délice au parfum des canneberges de ce dessert.

Retrouvez ici la recette en accès libre sur le site de Madame Figaro

La rédaction vous conseille : 
» Un vin, une recette : un Collioure blanc et la brandade de haddock d’Éric Frechon
» Un vin, une recette : un blanc d’Alsace fougueux et le gratin de céleri-rave, poire et ricotta sèche d’Alexia Duchêne
» Un vin, une recette : un Côtes-du-Rhône ensoleillé et la côte de bœuf sauce au poivre d’Hugo Desnoyer

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes