Une attaque au couteau et à la voiture bélier fait quatre morts en Israël

Quatre personnes ont été tuées mardi dans une attaque au couteau et à la voiture bélier, perpétrée par un homme à Beer Sheva, en Israël.

Quatre personnes ont été tuées mardi dans une attaque au couteau et à la voiture bélier, perpétrée par un homme à Beer Sheva, la principale ville du désert du Néguev, dans le sud d’Israël, ont indiqué des secouristes. Selon la police israélienne, le suspect, qui n’a pas été identifié, a poignardé une femme à une station essence, puis a renversé avec sa voiture un cycliste avant de continuer sa course vers un centre commercial à proximité. Il est alors descendu de son véhicule pour poignarder un homme et une femme.

Des civils présents sur place ont ouvert le feu en direction de l’assaillant et l’ont «neutralisé», a ajouté la police israélienne sans préciser si l’homme était toujours en vie. De leur côté, les secouristes de la Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, ont fait état d’au moins un mort dans un premier temps, puis trois, avant de relever le bilan à quatre morts, a indiqué à l’AFP le porte-parole de l’organisation, Zaki Heller. La nationalité des victimes n’a pas été précisée dans l’immédiat.

La suite après cette publicité

Les forces de sécurité en « état de haute alerte »

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, qui venait de rentrer d’un sommet en Egypte avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le dirigeant de facto des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed, a tenu des «consultations» avec le ministre de la Sécurité publique et le chef de la police après cette attaque, ont indiqué ses services à Jérusalem. Dans un communiqué, M. Bennett a présenté ses condoléances aux familles des victimes, salué le «courage» des civils ayant ouvert le feu sur l’assaillant pour ainsi «éviter encore plus de victimes».

La suite après cette publicité

Le Premier ministre a ajouté que les forces de sécurité de l’ensemble du pays étaient en «état de haute alerte». Sans revendiquer l’attaque, un porte-parole du mouvement islamiste armé Hamas, Hazem Qassem, a affirmé sur les ondes de la radio «La voix d’Al-Aqsa» que cette «opération est une réponse à la politique de déplacement ethnique pratiquée» par Israël contre «le peuple palestinien à l’intérieur des territoires occupés». A partir d’octobre 2015 et pendant des mois, Jérusalem, la Cisjordanie occupée et Israël ont été le théâtre d’attaques au couteau anti-israéliennes commises le plus souvent par de jeunes Palestiniens isolés. Si ces attaques ont depuis diminué, elles continuent de se produire de manière sporadique, généralement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, deux territoires palestiniens occupés par Israël.

La ville de Beer Sheva, et le désert du Néguev en général, ont été largement épargnés par ces attaques mais ont été en proie, à l’occasion, à de heurts entre manifestants de la minorité bédouine et des forces de police israéliennes. Les attaques au couteau visent rarement des civils en Israël mais ciblent plus généralement les forces israéliennes, qui se retrouvent, dans la plupart des cas, blessés. Le 7 mars, un assaillant palestinien armé d’un couteau a poignardé deux officiers de la police israélienne dans la Vieille ville de Jérusalem, située dans la partie palestinienne occupée et annexée par l’Etat hébreu. Il a été tué et les deux policiers légèrement blessés.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes