Valentine Dumont au Mondial en petit bain (Namur)

Valentine Dumont aura deux objectifs l’an prochain, après les Championnats du monde à Abu Dhabi

Florent marot

Avant de s’envoler pour Abu Dhabi et les Emirats Arabes Unis, la nageuse namuroise a disputé la finale de l’ISL à Eindhoven.

Valentine Dumont n’a pas vraiment le temps de se reposer. La Namuroise sort à peine de l’International Swimming League. Si elle a déjà disputé cette compétition l’an dernier avec une équipe italienne, cette année, c’était avec LA Current, une équipe américaine.

« Une très belle expérience, commente Valentine Dumont. L’épreuve a débuté à Naples au mois de septembre avec la compétition classique. Là, avec l’équipe, nous avons décroché la cinquième position. Ensuite, nous nous sommes rendus à Eindhoven pour la phase finale. On ne partait pas vraiment en confiance car nous étions dans une partie de tableau assez relevée, mais finalement, nous avons su accrocher les play-off et nous terminons à la quatrième place. Ce n’est pas mal du tout. Je suis contente d’avoir participé avec cette équipe, j’ai appris beaucoup de choses. La mentalité américaine, c’est différent, l’esprit d’équipe n’est pas le même non plus. Comment cette équipe m’a repérée? En fait, au mois de juin, chaque participant s’inscrit et les équipes font leur sélection, c’est une draft. Ici, les responsables ont vu mes performances, ils ont pris contact. Je ne pensais pas être choisie, c’est une belle récompense. »

Un brin de fatigue

Début décembre à Eindhoven, Valentine Dumont a donc enchaîné les courses. « C’est un peu fatigant, admet l’ondine du Namur Olympic Club. Je suis globalement satisfaite de mes courses, mais à la fin, j’étais un peu cuite. Physiquement, c’est compliqué. Mentalement et émotionnellement, aussi. Finalement, tu n’as pas vraiment le temps de t’entraîner pendant la compétition. Tu enchaînes les manches et quand tu as un peu de temps, tu te reposes et tu tentes de récupérer. Depuis septembre et le début de l’ISL, je n’ai pas vraiment eu de préparation. »

Et du repos, Valentine Dumont n’en aura pas encore tout de suite. D’ici quelques heures, la jeune femme s’envolera pour Abu Dhabi (Emirats arabes unis) pour participer aux championnats du monde en petit bassin. Ces derniers se dérouleront du 16 au 21 décembre. « Je vais là-bas pour réaliser les meilleures performances possibles, confie modestement la jeune fille. En sachant que la fatigue est là. Mais ce n’est pas n’importe quelle compétition, c’est un vrai plaisir d’aller là-bas. »

Précisons que si la jeune étudiante en médecine devait normalement s’aligner sur le 200-400-800 libre et le 200 mètres papillon, elle devrait revoir son programme. « Je ne pense pas que je nagerai le 200 mètres papillon », confiait-elle quelques heures avant de s’envoler pour le Golfe persique. Elle y accompagnera notamment Florine Gaspard, en grande forme pour l’instant.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes