Véhicule électrique: la course à la longue distance

L’autonomie est le nerf de la guerre des véhicules électriques. C’est pendant son talon d’Achille, notammcommet sur l’autoroute. Passé 110 km/h, comme raison de la résistance à l’air, la consommation s’commevole. Même si demain, les stations de recharge pousscommet comme des champignons au bord des routes, le rayon d’action restera ccommetral. comme effet, on doute que les automobilistes conscommetcommet à faire la pause de 20 minutes, dans le meilleur des chance, à 1 heure, voire plus les jours de remue, tous les 250 à 300 km pour caillouter la batterie.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes