Vers des législatives anticipées au Portugal

La majorité de gauche, qui dirige le pays, s’est disloquée sur le vote du budget 2022.

Six ans après sa constitution, la majorité de gauche se disloque et le Portugal se dirige à grandes enjambées vers des élections législatives anticipées. C’est sur le vote du budget 2022 que la coalition, connue sous le nom de «geringonça» («machin»), déjà mal en point, a achevé de se disloquer mercredi soir. Les 108 députés du Parti socialiste (PS) se sont retrouvés seuls à voter la loi des finances dans l’Assemblée de la République, qui compte 230 sièges.

Aux «non» de la droite se sont greffés ceux des deux alliés réguliers du PS depuis 2015, le Bloc de gauche (BE, gauche radicale) et le Parti communiste (PCP). Le gouvernement socialiste d’Antonio Costa devient le premier exécutif portugais à voir son budget refusé par le Parlement.

Grands efforts

Le président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa (Parti social-démocrate, PSD), avait annoncé avant le vote son intention de dissoudre l’Assemblée en cas d’échec. La décision ne dépend que de lui.

Lors des débats parlementaires, le PS et

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes