vol d’alcool et de jus d’orange à la taverne L’Europe (Namur)

Les clients fidèles de Rami et de la taverne de l’Europe ont découvert une porte close et une vitre brisée ce mercredi matin.

ÉdA – Florent Marot

Le café de Chez Rami fut le lieu d’un cambriolage raté dans la nuit de mardi à mercredi, place Maurice Servais à Namur.

Ce matin, vers 5 h du matin, Rami, le gérant de la Taverne l’Europe, a découvert un trou béant dans la vitrine de son établissement à Namur. Durant la nuit, vers 4 h du matin, deux individus visiblement éméchés se sont introduits par effraction dans son café. Ils sont rentrés par le soupirail d’à peine 60 centimètres de large pour voler des bouteilles d’alcool et de jus d’orange. Ils ont alors décidé de ne pas quitter le bar par le soupirail, mais… par la grande vitre de la façade avant. Ils ont lancé un tabouret de bar pour la briser et s’échapper. C’était sans compter sur l’état d’alcoolémie d’un des deux cambrioleurs, trop éméché que pour passer à travers le trou menaçant et formé de verre brisé. Celui-ci a été cueilli sur place en flagrant délit par la police, alertée par deux témoins.  » Il faut être fou pour essayer de passer au milieu de tant de bouts de verre, il y avait du sang partout quand on est arrivé, explique un client fidèle et ami du patron, ces deux gaillards cherchaient sûrement un endroit où il fait chaud et boire un verre sur le compte d’un autre ».

Les deux cambrioleurs du soir ont raflé une partie des bouteilles d’alcool et en ont profité pour vider la caisse. « Ils n’ont pas volé grand-chose, cela ressemble plus à deux désœuvrés qui voulaient faire la fête plutôt qu’un cambriolage organisé, soutient Rami, c’étaient deux amateurs. » Amateurs ou pas, la casse oblige l’établissement à garder temporairement ses portes closes. Et faire les comptes de ce qui a été volé dans les réserves et dans la caisse.

Le parquet namurois a confirmé ce mardi l’interpellation de l’un des deux auteurs, un quarantenaire déjà connu des services de police. Celui-ci a été privé de liberté pour vol qualifié. Il était sous l’emprise de stupéfiants et de l’alcool lors de son interpellation dans la taverne namuroise. Les services judiciaires ont opéré une visite à son domicile pour vérifier s’il est simplement consommateur ou également vendeur de stupéfiants.

Related Posts

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes